Les conditions favorables à la prise de décision de créer une entreprise

13

La décision entrepreneuriale

La décision entrepreneuriale, ou la décision de créer une entreprise, est « un processus cognitif orienté vers la poursuite d’opportunités ». Une décision d’entreprendre, est une décision qui peut être prise par un individu, ou bien par plusieurs, dans le cas d’un projet porté à plusieurs.

Les déterminants de la décision d’entreprendre

SHAPERO recense quatre éléments qui sont déterminants dans le choix de devenir entrepreneur :
– Les perceptions de désirabilité de l’acte d’entreprendre ;
– Les perceptions de faisabilité de l’acte d’entreprendre ;
– Une situation précipitant l’acte entrepreneurial ;
– Une disposition psychologique à l’action.

1) Les perceptions de désirabilité de l’acte d’entreprendre

Il s’agit de perception, qu’a un individu, du degré de l’attrait qu’il a pour le comportement entrepreneurial. L’engagement dans la création d’une entreprise doit être désiré par l’individu. Deux aspects composent ce facteur :

– L’attitude personnelle envers le comportement entrepreneurial

L’attitude envers quelque chose signifie la disposition d’un individu à réagir favorablement ou défavorablement envers cette chose (un objet, une personne, une situation, une institution…). C’est l’attitude qui détermine l’intention d’agir qui à son tour détermine le comportement.

Les buts, les besoins, les valeurs et les croyances du créateur doivent être alignés avec les actes nécessaires à la naissance, la survie et la croissance de l’entreprise. Si certaines valeurs sont contradictoires avec l’entrepreneuriat, elles risquent de freiner voir arrêter l’action entrepreneuriale.

– La perception de l’attitude de l’environnement envers l’acte d’entreprendre : qualifiée de normes sociales perçues ou bien normes subjectives

Les croyances, les attitudes, la vision du monde ainsi que les expériences et les apprentissages d’un individu découlent des divers milieux qu’il fréquente que ce soit la famille, les amis, l’école, le parcours professionnel, sans oublier les médias.

La perception de l’attitude de l’environnement envers l’acte d’entrepreneurial correspond à l’idée que l’individu se fait de ce que les personnes importantes pour lui, pensent de la création d’une entreprise. Il s’agit de la pression sociale que l’individu perçoit, qui le pousse ou au contraire le dissuade d’entreprendre. Lorsque le milieu environnant d’un individu (la famille, le groupe ethnique, les pairs, le contexte éducatif et professionnel) valorise fortement l’acte d’entreprendre, cet individu percevra l’entrepreneuriat positivement.

Parmi tous les composants de l’environnement, la famille joue un rôle déterminant dans l’émergence d’un esprit d’entreprendre chez un individu. C’est le cas lorsque des membres de la famille, et plus spécifiquement les parents sont des entrepreneurs ou bien indépendants ou exercent une profession libérale. L’individu aura tendance à les imiter, aura un grand désir d’entreprendre et aura une plus grande propension que les autres à créer sa propre entreprise. A ce propos, selon Christian Bruyat « il est à la fois plus facile et plus naturel pour un fils d’entrepreneur de créer sa propre entreprise que pour un fils d’ouvrier qui ne dispose pas des relations, de la culture et des moyens nécessaires à la création ». D’autres composants de l’environnement peuvent impacter favorablement ou défavorablement le désir d’entreprendre chez un individu. Il peut s’agir de facteurs liés à la culture locale, certaines sont très favorables à l’esprit d’entreprendre, d’autres moyennement alors que d’autres sont défavorables. On peut citer également l’existence d’exemples de réussite : le fait de voir d’autres personnes réussir dans l’entrepreneuriat incite l’entrepreneur potentiel à se lancer lui aussi ; un parcours professionnel favorable…

2) Les perceptions de faisabilité de l’acte d’entreprendre

Désire entreprendre n’est pas suffisant pour passer à l’action, encore faut il le percevoir comme faisable. Un individu qui désire créer une entreprise (perception de désirabilité positive) renoncera à entreprendre, si sa perception de faisabilité est négative.

La perception de faisabilité de l’acte d’entreprendre signifie la facilité ou la difficulté perçue par rapport au processus de création d’entreprise. Autrement dit, est ce que l’individu croit que c’est faisable pour lui ou non, compte tenu des conditions dans lesquelles il se trouve (favorables ou défavorables). Cette perception de faisabilité dépend de l’anticipation d’obstacles c’est-à-dire de la perception de la disponibilité et l’accessibilité, ou non, des ressources et des moyens requis à la création d’une entreprise. La disponibilité de sources de financement, l’existence et l’accès à des organismes d’accompagnement et de conseil, un cadre réglementaire favorable, influencent positivement la perception de faisabilité. Une expérience passée (qu’elle soit personnelle ou celle d’amis ou de connaissances), des connaissances théoriques et pratiques de l’individu et de son capital social (ses relations personnelles et institutionnelles) qu’il pourra mobiliser, déterminent également la perception qu’a l’individu de sa capacité, ou non, à mener à bien les actions requises pour créer son entreprise.

3) Une situation précipitant l’acte entrepreneurial

Les individus qui désirent entreprendre, et qui ont une perception de faisabilité favorable, ne créeront pas d’entreprise, si un troisième élément ne se présente pas. Il s’agit d’un événement déclencheur au bon moment.

Qualifié également de « déplacement » ou de « discontinuité », ce type de situation provoque une rupture psychologique et/ou matérielle qui perturbe la trajectoire de vie de l’individu précipitant la prise de décision de créer une entreprise. Il s’agir de situations positives (facteurs pull) ou négatives (facteurs push) liées à la vie personnelle ou professionnelle de l’individu.

Les déplacements positifs (facteurs pull)

Les situations positives, sont liées à la découverte d’un nouveau produit par exemple ou celle d’un nouveau marché pour un produit existant; la rencontre d’un partenaire, d’un futur associé; une possibilité de financer la nouvelle activité…

Les déplacements négatifs (facteurs push)

Les situations négatives peuvent être liées à l’emploi : chômage à la suite d’un licenciement ou difficulté de trouver un premier emploi, insatisfaction au travail du fait de l’absence de possibilité de promotion, d’une mauvaise ambiance, de mauvaises relations avec la hiérarchie. Ils peuvent être liés à un événement de la vie personnelle : divorce, décès d’un proche, échec scolaire…..

Il y a certains qui considèrent un quatrième facteur, en l’occurrence la disposition psychologique à l’action c’est-à-dire les caractéristiques psychologiques de l’individu qui sont réunies uniquement chez les individu qui ont une propension à entreprendre. A ce sujet, nous sommes de l’avis de ceux qui considèrent que les caractéristiques psychologiques n’ont pas d’importance dans l’acte entrepreneurial. Cette affirmation est due au fait que les recherches qui ont eu pour but de dresser le profil psychologique type des individus qui entreprennent n’ont pas abouti a quelque chose de concret et de significatif. En effet il n’existe pas de liste de caractéristiques psychologiques (présentes chez les entrepreneurs et uniquement chez les entrepreneurs) qui si elles sont réunies dans un individu, vont faire en sorte que celui-ci va devenir à coup sur entrepreneur. En effet, les entrepreneurs ont des caractéristiques psychologiques différentes les uns des autres. Ce constat à amené, d’ailleurs, les chercheurs à abandonner cette piste de recherche qu’on appelle l’approche par les traits.

Cet article vous a plu ? MERCI de le partager, et de laisser un commentaire

Publicités

Une réflexion sur “Les conditions favorables à la prise de décision de créer une entreprise

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s